En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.

Analyse Transactionnelle

L’Analyse Transactionnelle a été fondée par un psychiatre américain, Eric Berne (1910-1970) dans les années 1950.

C’est une théorie :

  • de la personnalité, soit un modèle qui décrit la façon dont nous fonctionnons psychologiquement et comment notre structure interne modélise nos comportements. Ce modèle vise le développement de l’Autonomie, soit la possibilité de la personne de faire des choix conscients, basés sur ses propres valeurs et dans l'ici et maintenant,
  • de développement de l’enfant et du développement personnel : A partir d’une conception des besoins fondamentaux des êtres humains au cours du développement, l’Analyse transactionnelle décrit les stratégies d’adaptation que l’enfant opère pour s’intégrer à son environnement, stratégies qui lui offrent un modèle d’adaptation qu’il reproduira ensuite dans sa vie adulte. Dans certains cas, ces stratégies, décrites notamment sous les concepts de scénario de vie et de jeux psychologiques, peuvent ne plus être adaptés à l’environnement de la personne devenue adulte et constituer un frein à son épanouissement personnel ou professionnel. L’Analyse Transactionnelle vise à permettre à la personne de décrypter la façon dont elle s’est construite, de décoder ses schémas répétitifs de comportement et de s’en dégager si elle le souhaite.
  • de la dynamique émotionnelle, soit de la façon dont nous exprimons ou non nos émotions de façon adaptée à nos besoins, en fonction de nos schémas culturels, sociaux ou familiaux. L’Analyse Transactionnelle explique sous quelles conditions les quatre émotions de base (joie, peur, colère, tristesse) sont exprimées de façon authentiques et permettent la satisfaction des besoins sous jacents, ou sont déviés en fonction de notre appartenance culturelle, sociale, familiale et de nos croyances personnelles,
  • de la communication : L’Analyse Transactionnelle, comme son nom l’indique, étudie la façon dont les personnes interagissent entre elle et propose des méthodes d’intervention pour optimiser la communication interpersonnelle. Elle décrit également les manières répétitives et parfois négatives dont nous pouvons entrer en relation sans forcément nous en rendre compte.
  • de la structure et de la dynamique des groupes et des organisations.L'es outils de l'Analyse Transactionnelle permettent à la fois un diagnostic des fonctionnements et dysfonctionnements des structures organisationnelles et une méthodologie d’intervention.

Les principales hypothèses de base de l’Analyse Transactionnelle sont les suivantes :

  • toute personne est née avec un potentiel pour créer des relations constructives avec les autres,
  • toute personne, ayant un développement neurophysiologique « normal », est capable de penser par elle-même, de comprendre ses problèmes et de les résoudre.

En partant de ces postulats, Eric Berne a développé une théorie pouvant accessible à tous, de façon à ce que chacun puisse comprendre la façon dont il fonctionne et avoir une part active dans le processus de changement pour lequel il demande à être accompagné.

Deux notions ressortent comme étant fondamentales dans l’intervention en Analyse Transactionnelle :

Le contrat : Toute intervention en Analyse Transactionnelle suppose la définition d’un contrat entre les parties (client-coach, entreprise-formateur-stagiaire, entreprise-consultant), qui permet de définir qui sont les partenaires, ce qu’ils vont faire ensemble, le temps que cela durera, quel sera le résultat et l’aboutissement du processus, comment ils sauront qu’ils auront atteint ce résultat, et quel en sera le bénéfice pour l’un et pour l’autre. L’objectif en réalisant un contrat est de permettre de définir et d’expliciter les attentes respectives, de limiter les déceptions, et de permettre au client de développer son Autonomie.


L’Autonomie : C’est, selon Eric Berne, l’idéal vers lequel chacun de nous progresse. Un des objectifs d’une intervention en Analyse Transactionnelle (coaching, formation, intervention auprès de groupe ou d’organisation) est souvent de permettre au client de développer son Autonomie, dans le sens que lui donne Eric Berne.
L’Autonomie se manifeste par une conscience claire (capacité à percevoir son environnement dans l’ici et maintenant, sans le passer au crible des filtres déformants acquis dans le passé), la spontanéité (capacité à choisir librement son comportement, ses réactions, à faire preuve de créativité) et l’Intimité (capacité à entrer en relation avec une « sincérité spontanée » selon Eric Berne, c'est-à-dire en osant se présenter à l’autre tel que l’on est, avec ses forces et ses fragilités).

L’Analyse Transactionnelle est une théorie et une méthodologie non figée, mais au contraire en recherche et en développement permanent, et ce au niveau international, dans le droit fil de ce qu’avait amorcé Eric Berne en créant des groupes de recherche de son vivant.

En savoir plus

Sites internet :
www.analysetransactionnelle.fr
www.ifat.net

Ouvrages synthétiques

« L’Analyse Transactionnelle », Christine Chevalier et Martine Walter, Collection Découvrir, Interéditions, 2008.

« Manuel d’Analyse Transactionnel », Ian Stewart, Vann Joines, Interéditions.

Pour approfondir

« Que dites-vous après avoir dit bonjour ? », Berne Eric, Tchou, 1977.
« Des jeux et des hommes », Berne Eric, Stock, 2001,
« Structure et Dynamique des Organisations et des Groupes », Berne Eric, Editions Analyse Transactionnelle, Editions de l’AT, 2005
« Des scénarios et des hommes », Steiner Eric, Epi, 1984,
« Naître gagnant », James Muriel, Inter éditions, 1978,
« L’ABC des émotions », Steiner Eric, Dunod Inter éditions, 1998
« Le Triple moi », Jaouy Jisa, Laffont 1983,
« Retour aux sources », Moïso Carlo, Novellino M., Editions de l’AT, 2004.